Miandrivazo – Descente en pirogue sur le Tsirinbinha

 

Lundi 7 novembre 2005

Après une nuit très courte nous quittons la capitale à 6h30 sous le soleil et avec la chaleur.

Nous faisons le parcours de Tana à Antsirabe à bord de la 505 de Richard. Sur la route nous pouvons admirer les nombreuses rizicultures. Les gens se baignent et lavent leur linge dans les rivières.

A Antsirabe nous faisons une petite halte au Cyber Café pour signaler notre arrivée dans ce beau pays et nous en profitons pour réserver nos futures nuits d’hôtel sur l’île Ste Marie.

Ensuite nous prenons le taxi-brousse vers Miandrivazo à 13 dans un petit van. Environ 5h de route pour 200km, assez éprouvant pour les jambes.

Arrivée dans un bungalow correct et passage à la mairie et au commissariat pour avoir l’autorisation de faire notre descente en pirogue.

Petit verre au repos sur une terrasse et petit dîner avant de se coucher

Mardi 8 novembre 2005

Réveil à 6h pour un rendez-vous à 7h avec Rolland. Petite marche vers la pirogue et chargement des vivres ainsi que des bagages par les villageois. Ce n’est pas le luxe mais ça ira 😉

Nous devons partir tôt pour éviter les vagues de l’après-midi mais 1er contre temps….. le 2ème piroguier qui devait nous accompagner est absent. Après 1h d’attente et la recherche du « disparu » par plusieurs villageois, c’est un autre piroguier qui le remplacera. Et c’est parti pour l’aventure….

Le niveau du fleuve étant très bas en cette saison, les piroguiers sont obligés à plusieurs reprises de tirer la pirogue qui est coincé dans le sable. Pendant environ 3h nous avons admirer la faune, la flore et les enfants qui s’écriaient « Eh Vazahaaa, bonjour Vazahaaa » à notre passage.

Ensuite pause déjeuner sous les manguiers et dégustation du repas préparé par Rolland. Au menu : légumes vapeur et mangue. Nous en profitons également pour faire la connaissance d’enfants du villages voisins qui sont venus nous « observer » manger.

C’est reparti pour une après-midi très très chaude dans la pirogue sous un soleil de plomb. Notre crème est inefficace…. Après un temps de parcours en compagnie de 3 autres pirogues, nous faisons une halte pour changer la notre car…..elle prend l’eau !!!! Après un transfert dans la nouvelle pirogue et un test, nous devons finalement reprendre l’ancienne car l’autre n’est pas assez stable et est trop profonde.

Vers 18h, on stoppe pour le bivouac et juste le temps de monter notre tente avant un orage qui nous trempe en 2mn. Un coup de main pour monter la tente du guide et des piroguiers ainsi que pour mettre à l’abri la nourriture. L’orage s’arrête et nous mangeons à la belle étoile un délicieux repas par Rolland suivi d’un alcool local : Rhum + jus de fruit.

Ensuite tout le monde au lit car le réveil est à 6h

Mercredi 9 novembre 2005

Petit Déjeuner sue le sable au bord de l’eau à 6h pour un départ à 6h30 après avoir remballé les tentes.

Descente sous le soleil jusqu’à 12h pour une halte déjeuner au pied d’une cascade et d’une piscine naturelle. Après 2 jours sans se laver, c’est un bonheur de plonger dans l’eau et de se rafraîchir.

L’après-midi nous avons pu apercevoir des lémuriens et des tortues mais toujours pas de crocodiles en vue 😉

Arrêt dans un village « campagnard » pour le ravitaillement en cigarette du piroguier, nous en profitons pour faire le tour du village.

Nous faisons une halte pour le bivouac vers 18h après avoir combattu avec les vagues qui apparaissent toujours en soirée.

Au menu : Soupe + Poulet-Frite, toujours un excellent repas préparé par Rolland.

Séquence émotion : Le poulet qui a fini dans notre assiette avait fait tout le trajet à nos cotés et une certaine complicité s’était installée 😉

Jeudi 10 novembre 2005

Petit déjeuner à 6h30 pour notre dernière 1/2 journée de pirogue.  Et pour cette dernière 1/2 journée nous avons ramé avec les piroguiers.

Nous avons croisé sur notre chemin d’énormes concentrations de chauve-souris, encore des tortues et des lémuriens mais…… toujours pas de crocodiles.

Suite du voyage : Belo Sur Tsirinbinha

Galerie photos